« Ensemble » à la Médiathèque Le Singulier(s) – Belleville

L'image comprend des personnages de couleur qui symbolisent différentes situations (handicap, vieillesse, famille avec enfants). Le mot Ensemble est noté en braille et épelé en langue des signes.

Visuel de l’opération Ensemble


La Médiathèque Le Singulier(s) à Belleville dans le Rhône a ouvert en novembre 2015. Elle a été conçue dans l’esprit 3ème lieu. Dès le Projet Scientifique, Culturel, Educatif Social de l’établissement, il était acquis que nous souhaitions un lieu accessible à tous. Lors des travaux et dans les derniers mois avant l’ouverture nous avons fait notre possible pour aller plus loin que le simple respect de la loi dans la mise en accessibilité. Ainsi notre bâtiment est équipé de bandes de guidage au sol, de balises sonores, d’une table d’orientation multimédia, relief et braille, d’un télé-agrandisseur…

Mais après deux ans d’ouverture et la mise en place d’un service de prêt de livres audio Daisy en partenariat avec la Médiathèque Valentin Haüy, le constat est là, personne n’a connaissance de tous ces équipements !

Nous avons alors décidé de monter un évènement pour parler de handicap et promouvoir nos aménagements. C’est ainsi qu’est né « Ensemble ». Le projet avait pour objectif de sensibiliser au handicap sous toutes ses formes. Bien sûr tous les handicaps sont différents mais nous avons essayé de viser assez large pour aborder un maximum de domaines. Ce qui nous tenait particulièrement à cœur était de ne pas spécialement parler des aspects médicaux et surtout de ne pas être dans le pathos.

Nous avons donc monté un projet pour deux mois d’animations : deux expositions, des projections, des ateliers sur inscription ou en accès libre, des lectures, une conférence et un gros évènement : un concert de rap chansigné. Nous abordons la déficience visuelle, la surdité, l’autisme, la trisomie 21, les troubles « DYS » et le handicap moteur, avec l’appui de nombreux partenaires.

Le plus compliqué a été de trouver un nom à cet évènement. Notre graphiste (La Concepthèque) nous a proposé un super visuel mais pour lequel il fallait un nom court. Et finalement, après de longues heures de recherche, « Ensemble » c’est imposé comme une évidence.

Depuis que nous avons lancé la communication sur l’évènement, tous les retours sont extrêmement positifs. Nous avons un nombre de partages sur Facebook qui nous impressionne. La presse parle de nous. Et surtout, le public est là, présent en nombre aux différentes animations proposées et très satisfait.

Bien sûr, notre évènement n’est pas parfait : toutes les rencontres ou conférences ne sont pas interprétées en langue des signes, à notre grand regret, mais le coût des interprètes (tout à fait légitime) est un frein, d’autant plus quand nous ne semblons pas avoir de public sourd ; et les expositions ne sont pas audio-décrites. Il y a sans doute d’autres choses que l’on pourrait nous reprocher, mais pour nous l’objectif est atteint !

Marine Marquer

 Le programme complet ici : http://www.lesinguliers-mediatheque.fr/node/content/nid/47645

Publicités

Colloque IFLA LPD « Recommandations 2.0 pour l’accueil des personnes empêchées de lire » à Bruxelles

Par Luc Maumet

La bibliothèque Luisterpunt et la section LPD de l’IFLA organisent le 28 Février 2018 un colloque international sur la nécessité « ou pas » de disposer de recommandations sur l’organisation des services aux personnes empêchées de lire ou éloignées de la lecture.

Logo's of Luisterpunt, Libraries serving Persons with Print Disabilities and International Federation of Library Associations and Institutions

Ce colloque mettra un accent particulier sur des groupes cibles qui, le plus souvent, ne sont pas au centre des réflexions.

Les interventions aborderont donc la déficience visuelle mais aussi la dyslexie, l’exil ou la démence sénile.

Le programme (en anglais) est en ligne mais aussi téléchargeable en Word ou en PDF.

Retrouvez l’ensemble des informations et le formulaire d’inscription sur le site de Luisterpunt.

Enquête : accueil des enfants déficients visuels en bibliothèque

La maison d’édition associative Mes Mains en Or mène actuellement, avec les soutien du Service du Livre et de la Lecture (DGMIC) une enquête sur les besoins en accompagnement des bibliothèques concernant l’accueil des enfants déficients visuels.

mes mains en or

Cette étude vise, non seulement à établir un état des lieux de la fréquentation des bibliothèques par les personnes déficientes visuelles mais également à recenser les différentes pratiques des bibliothécaires pour répondre aux besoins de ce public spécifique.

Nous vous remercions par avance de prendre quelques minutes de votre temps pour répondre au questionnaire suivant avant le 20 janvier 2018 :

http://www.askabox.fr/repondre.php?s=158421&d=SPiAWV2TKnbv&go=Go%21

Subventions du CNL aux bibliothèques et aux associations pour les publics empêchés

Le Centre National du Livre renouvelle en 2018 son accompagnement des projets en faveur de l’accès à l’écrit des personnes handicapées.

logo cnl.jpg

Cette action s’inscrit dans un soutient plus large aux « projets développés par les bibliothèques en faveur de publics empêchés ou des publics éloignés du livre nécessitant des actions particulières pour bénéficier d’une égalité d’accès au livre et à la lecture. »

Ces subventions constituent un soutien global à des projets de qualité, intégrant notamment des collections, des actions de médiation et de valorisation des fonds développés en faveur de publics spécifiques.

Certains projets en faveur des personnes handicapées déjà soutenus incluaient, par exemple :

  • L’achat de lecteur Daisy / de tablettes / de loupes
  • L’achat de collections de documents adaptés (braille / Daisy / gros caractères…)
  • Le financement d’animations spécifiques (LSF…)

Les dossiers sont à déposer avant le 30 mars 2018 pour la commission de mai.

 

Vous pouvez prendre connaissance du règlement de l’aide en cliquant sur le lien suivant : subventions aux projets de diffusion du livre pour les publics empêchés.

Vous pouvez  aussi découvrir quelques projets exemplaires soutenus par le Centre national du livre en cliquant sur le lien suivant : lumière sur quelques projets exemplaires.

Le Prix ados d’Ille-et-Vilaine en version sonore : une ressource de qualité et une référence

IMG_5188

Le Prix ados Rennes / Ille-et-Vilaine, porté par le département, la Ville de Rennes et la librairie Courte échelle, vient de fêter ses 20 ans. Il encourage les jeunes de 13 à 16 ans à lire et les invite à venir échanger autour des livres et rencontrer les auteurs en juin. C’est une action qui s’inscrit dans la durée, portée par les bibliothécaires et les documentalistes de collèges.

Les débuts

Depuis 2005, une version sonore de chaque livre a été réalisée dans un objectif de rendre accessible ce prix à des jeunes déficients visuels, scolarisés dans des ULIS. Ce projet a été initié par la Médiathèque de Saint-Jacques de la lande, dans le cadre d’une mission « Pôle Borges » autour de la déficience visuelle. Des comédiens ont été recrutés dès la seconde année et formés à l’utilisation du logiciel permettant d’obtenir un format Daisy. Le GIAA, Groupement des Intellectuels Aveugles et Amblyopes est partenaire depuis le début, pour la vérification et la gravure des CD.

Depuis 2016, le tournant

Il y a eu un tournant en 2016 avec la reprise de ce gros travail par la Médiathèque départementale. Ceci a permis de produire les lots de CD avec davantage de moyens, notamment la reprographie du Conseil départemental. La réalisation matérielle des boitiers s’est améliorée : ils sont toujours au format DVD permettant de mieux reproduire les jaquettes de livres, mais le verso a gagné en lisibilité : textes noirs sur fond blanc, bandeau avec le nom du comédien ou de la comédienne qui a prêté sa voix et durée d’écoute. Les étiquetages en braille sont ajoutés dans les structures qui achètent les lots.

Les comédiens sont partie prenante du projet. Certains participent depuis le tout début, comme Gilles Bataille, acteur que l’on a pu retrouver dans un film populaire Bowling. D’autres sont arrivés récemment, afin d’offrir un panel de 6 voix différentes.

Depuis 2015, la Médiathèque départementale, avec le soutien de Bibliopass, organise une rencontre entre des collégiens et des adultes déficients visuels, pour parler des livres mais aussi des préférences de lecture : braille ou sonore, téléchargement ou CD…Un ou une comédien-ne est aussi invité-e pour échanger sur les attentes des auditeurs en matière de timbre de voix, rythme, etc.

2018, extension de la diffusion

Cette nouvelle édition 2017-2018, avec son lot de 10 romans, devrait voir une diffusion beaucoup plus large, pour 4 raisons :

  • l’extension de l’exception handicap permet d’offrir ces livres-audio daisy à des personnes dyslexiques, ou malvoyantes, ou avec un autre handicap avéré
  •  le choix des romans, par leur intérêt, permet de proposer ces lectures aussi à des adultes. Certains titres sont « faciles à lire », par exemple cette année Traits d’union, un court roman sur un sujet d’actualité, qui fait 66 pages, 52 minutes d’écoute.
  • le nouveau lot rejoint les précédentes éditions et les enregistrements qui ont été faits des suites de séries, ce qui offre un catalogue 2007-2018 de 150 titres
  • la diffusion n’est pas réservée à l’Ille-et-Vilaine : toute bibliothèque peut commander ces livres, au prix coûtant de 20€ les 10 titres (!), à condition de signer sur l’honneur un engagement à respecter la loi, c’est-à-dire à ne prêter ces CD daisy qu’à des personnes en situation de handicap.

En savoir + sur les livres de cette édition

S’informer et commander

En libre accès / L’accessibilité en bibliothèque – jeudi 9 novembre 2017 Bibliothèque de Lyon Part-Dieu

Image représentant le logo de la manifestation En libre accès
La Bibliothèque municipale de Lyon organise un événement autour de la culture accessible du 4 au 18 novembre, mêlant des spectacles, conférences et ateliers ouverts à tous les publics : En libre accès.C’est dans ce cadre que la bibliothèque de la Part-Dieu organise une journée de partage d’expériences sur le thème de l’accessibilité en bibliothèque avec des interventions le matin et des visites de services l’après-midi : comment améliorer l’accueil et les services à destination de tous les publics ? Comment pérenniser notre expérience sur les collections accessibles, la connaissance des dispositifs, l’accueil et la communication, la médiation et l’offre culturelle dans son ensemble ?

La matinée débutera par la présentation du médiathème de la commission Accessibib, « Accessibilité universelle et inclusion en bibliothèque », véritable guide ressource collectif sur l’ensemble des grandes thématiques que couvre l’accessibilité en bibliothèque. 

Inscriptions et programme détaillé : https://framaforms.org/en-libre-acces-journee-du-9-novembre-2017-1500554191

MÉDIATHÈMES : ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE ET INCLUSION EN BIBLIOTHÈQUE

L’Association des bibliothécaires de France est heureuse de vous présenter le dernier ouvrage de sa collection Médiathèmes :

« Accessibilité numérique et inclusion en bibliothèque »

 

couerture médiathème accessibilité universelle et inclusion en bibliothèque
Dix ans après la parution de l’ouvrage Bibliothèques et Handicap, cette nouvelle édition met en lumière des évolutions fondamentales dans la manière dont les bibliothèques abordent l’accessibilité des lieux, des collections et des services.

Il allie des approches pratiques à des éclairages un peu plus théoriques pour vous donner des clés de compréhension des enjeux de l’accessibilité.

Plusieurs entrées vous permettront de répondre à (presque) toutes les questions posées si vous voulez initier ou poursuivre des projets inclusifs : qu’est-ce qu’une société inclusive ? Quels sont les cadres juridiques actuels ? Comment prendre en compte la diversité des publics : publics sourds et malentendants, dyslexiques, déficients visuels, publics en situation de handicap mental ou psychique, …

Quelles bonnes pratiques mettre en place (projet d’établissement, projets culturels, accès aux services et aux collections, accessibilité numérique, jeux vidéo, …) ? Comment évaluer ?

Contributions et retours d’expérience font également une large place à l’humain : comment associer les équipes, comment accueillir un personnel en situation de handicap, comment instaurer un accompagnement humain de qualité, quelles conduites adopter ?

L’accueil des publics dyslexiques à la Bibliothèque des Champs Libres en 5 étapes ou plus !

Par Lucie Beauchamps

Le service accessibilité se préoccupe depuis plusieurs années des problématiques autour de l’accueil des publics « dys » et particulièrement dyslexiques à la Bibliothèque des Champs Libres.

Une première étape a été de proposer des logiciels d’aide à la production d’écrits aux particuliers et aux professionnels avec des démonstrations et une mise à disposition à la demande de Dragon (logiciel de reconnaissance vocale), Sprint (logiciel d’aide à la lecture et à l’écriture), ainsi qu’Antidote (correcteur orthographique et grammaticale).

En même temps, un rayon « Lire en grand » a vu le jour à l’espace jeunesse de la Bibliothèque regroupant les collections adaptées tels que Les mot à l’endroit d’abord aux Éditions Danger public puis repris par La Martinière, et Délie mes mots chez Auzou.

Mais le maigre rayon, étoffé avec quelques titres en grands caractères pour les jeunes et quelques autres repérés dans l’édition classique, a révélé une grande frustration pour les publics à la recherche de livres adaptés aux difficultés de lecture des enfants.

 

La deuxième étape a été de créer en partenariat avec Livre et Lecture en Bretagne un groupe de travail « Lecture et dyslexie » réunissant des professionnels du livre et des spécialistes de la question de la dyslexie avec comme intention initiale « d’aboutir à la production d’outils et de dispositifs à partir des travaux réalisés … » (à titre d’exemple : grille d’analyse, bibliographies, blog, malle autour de la dyslexie, journée professionnelle…) (note d’intention en PJ).

Une des retombées concrètes de ce groupe de travail a été la création d’un sous-groupe qui a travaillé sur un projet de test auprès d’adolescents dys au collège de Saint-Jacques-de-la Lande, avec la participation d’un enseignant de ce collège, très motivé par ce projet, la participation de deux documentalistes et l’implication de deux bibliothécaires de la médiathèque de Saint-Jacques-de-la-Lande.

D’octobre 2014 à mai 2015, à raison d’un rendez-vous mensuel, une vingtaine de documents (support papier, audio et numérique) sélectionnés suivant des critères d’accessibilité ont été proposés à une dizaine d’élèves repérés dys et volontaires de la 6ème à la 4ème.

Une restitution sous forme de vidéo a été présentée aux familles en fin d’année.

Les jeunes y expriment assez librement leur rapport à l’écrit : entre l’envie de jeter les livres à la poubelle ou la découverte de la lecture, y compris numérique, le point fort de cette expérimentation a été de décomplexer leur rapport souvent très compliqué à l’écrit et de leur permettre de prendre conscience des types de documents qui leur conviennent.

 

La troisième étape : l’organisation d’une conférence et d’une journée professionnelle ouvertes à tous en novembre 2016.

Toujours dans la dynamique du groupe de travail, l’objectif de la journée professionnelle, co-organisée avec Livre et Lecture en Bretagne, a été de donner une information sur les problématiques autour de la dyslexie (définition, législation sur le handicap, les évolutions technologiques…) mais aussi des retours d’expérience avec notamment du test fait à Saint-Jacques-de-la-Lande et la présence d’un groupe d’élèves en salle de conférence.

Une conférence organisée en partenariat avec l’Apedys35 a précédé cette journée :
« La dyslexie, un point des interrogations » avec le témoignage de 3 professionnels sur la dyslexie.

 

Étape quatre : à la suite à ces journées de novembre, une demande a été faite à la Bibliothèque d’organiser un rendez-vous pour les adultes dys afin de partager leurs difficultés et leurs pratiques dans la vie quotidienne. C’est ainsi que des rendez-vous ouverts à tous ont été proposés à la Bibliothèque : Nous vous dys (dans un format d’atelier 4C). Deux porteurs de projets, eux-mêmes dyslexiques, animent ces rencontres sans l’intervention de bibliothécaires ; la communication est faite par la Bibliothèque et fortement relayée par l’Apedys35. Avec une fréquentation moyenne de 12 personnes, on peut dire que c’est un succès : accueillir un public en difficulté de lecture au sein de la Bibliothèque.

 

La cinquième étape n’est pas encore aboutie : la création d’une bibliobox pour les ados dyslexiques.

Avec l’évolution de l’exception handicap, l’accès aux livres audio daisy est maintenant étendu aux dyslexiques. Faisant le constat que le support CD est obsolète pour les ados, l’idée est de leur proposer le téléchargement de livres audio, alternative possible à leur difficulté de lecture.

Cependant, des difficultés techniques restent encore à surmonter. Le défi étant de rendre ce service à la fois attractif et simple d’accès !

 

Des projets ?

  • Toujours en partenariat avec Livre et Lecture en Bretagne, l’idée est de proposer une bibliographie partagée de livres et autres supports repérés dans l’édition adaptée ou pas, répondant à des critères de contenus et de mise en page afin d’élargir les propositions de lecture aux jeunes dys.
  • Une réunion d’information sur la dyslexie auprès des collègues des Bibliothèques de Rennes avec la présence de l’Arbradys et d’un adulte dys/témoin

 

À signaler :

Mémoire d’études de Philippe Colomb : Quel accueil pour les personnes dyslexiques dans les bibliothèques françaises ? – janvier 2017

Les recommandations de l’IFLA : Dyslexie ? Bienvenue à la bibliothèque !

Dyslexie bienvenue.jpg

« Dys-moi l’Actu » l’actualité pour les enfants « DYS » par l’Arbradys

Par Luc Maumet

L’Arbradys, maison d’édition jeunesse spécialisée Dys, propose aux bibliothèques des offres d’abonnement à « Dys-moi l’Actu ».

Dys-moi l'Actu

Ce 4 pages présente l’actualité en format adapté :

  • des maquettes épurées
  • pour un même contenu, des adaptations spécifiques à la dyslexie ou à la dyspraxie
  • une syntaxe simple, des textes pédagogiques
  • une version papier
  • une version numérique interactive (EPUB)

Quatre numéros par mois et une belle complémentarité entre proposition numérique et papier !

Pour en savoir plus, contactez l’Arbradys.

2ème salon du livre DYS organisé par APEDYS Midi-Pyrénées et la Bibliothèque de Toulouse le samedi 7 octobre

Par Luc Maumet

Petite enfance, scolarité, emploi : chaque étape de la vie des personnes atteintes d’un des « handicaps invisibles » que sont les troubles spécifiques des apprentissages ou troubles DYS, suppose des besoins particuliers pour vivre au mieux ses potentiels.

À l’heure de la rentrée scolaire, comment mieux inclure les DYS à l’école, informer écoliers, parents et enseignants des besoins spécifiques de ces enfants et des accompagnements possibles au quotidien ?

Retrouvez les éditeurs qui s’engagent pour les DYS au salon du livre DYS qui se tiendra à la Médiathèque José Cabanis samedi 7 octobre.

Et lisez le dossier préparé à cette occasion pour en savoir plus.