Bibliothèque départementale de l’Ain : accessibilité des bibliothèques, rencontre le jeudi 24 novembre 2016 à 18h30

Quelle prise en compte des handicaps dans les politiques culturelles ? Venez échanger avec Alexandre Martre, bibliothécaire à la Médiathèque Valentin Haüy.

De Louis Braille aux nouvelles technologies : pour une lecture accessible à tous. Grâce à l’exception au droit d’auteur en faveur des personnes handicapées prévue par la loi DADVSI de 2006, la médiathèque Valentin Haüy propose des livres adaptés pour les personnes aveugles ou malvoyantes ou ne pouvant plus lire du fait d’un autre handicap. Elle propose gratuitement de très nombreux titres, disponibles sur divers supports adaptés.

 Affiche Rendez-vous Récamier sur l'accessibilité

 

 

Entrée libre et gratuite.

Contact : 04.74.45.22.06 ou bdpain@ain.fr
Adresse : 31 rue Juliette Récamier – 01000 Bourg-en-Bresse

Accueil des personnes en situation de handicap à Illkirch

Par Nadia ZELTOUT  (Médiathèque Sud, ville et Communauté urbaine de Strasbourg)

Chaque jeudi matin à la médiathèque Sud à Illkirch (67) je reçois les personnes adultes en situation de handicap (physique et psychique)  IEM les grillons de l’institution ARAHM : Association Régionale l’Aide aux Handicapés Moteur, car je suis référente pour accueillir ce type de public.

Je leur présente des documentaires sur un thème qu’ils on choisi préalablement avec leur accompagnateur puis nous débâtons sur le sujet pendant 1h30.

A l’issue de ces débats ils empruntent les livres que j’ai utilisés pour cette rencontre car les accompagnateurs poursuivent le sujet dans leur établissement.

Les sujets sont variés : la renaissance ; le système solaire, le corps humain, les réseaux sociaux, différents genre de musique, l’art, le mariage pour tous etc…

S’ils arrivent un peu excités je mets de suite de la musique de relaxation avant de débuter le débat.

Étant donné que les budgets deviennent serrés : ils ont de plus en plus de mal à se déplacer avec leur voiture spéciale qui peut contenir que 5 à 6 personnes et celle- ci doit être partagée avec les autres services.

J’ai proposé une animation hors les murs ce qui permet de toucher beaucoup plus de personnes : 5 à 6 à la médiathèque contre 39 dans leur institut car il regroupe d’autres services lors de ma venue.

Ma direction m’a permis de m’y rendre un mardi pars mois pour animer les débats pour les adolescents.

L’année dernière, le 9 juillet 2015, nous sommes allés à l’institution pour présenter avec l’équipe section jeunesse de la Médiathèque un spectacle intitulé « Vassilia et le letchi » conte russe et nous avions touchés 49 enfants et adolescents. Le public était ravi et nous aussi.

L’ARAHM regroupe les Grillons (adultes) les Iris (enfants) et l’IMPRO (autistes).

Les autistes viennent à la Médiathèque lorsqu’une exposition les intéressent comme par exemple la biodiversité où je leur ai préparé un quizz.

Ce sont des expériences très riches en échange et en bonne humeur. Le sourire est toujours présent et les questions toujours pertinentes. Leur réactivité est aussi surprenante qu’agréable.

Pourquoi accueillir des publics et des artistes sourd(e)s ?

De nombreux professionnels de l’action culturelle à Toulouse et différentes associations se sont réunis les 15 et 16 mars derniers pour réfléchir ensemble à l’accueil des publics sourds et à l’action culturelle en LSF.

Les actes de ces journées sont maintenant disponibles ici

actes-workshop-lsf-mars2016-1-638

Journée d’étude Handicap et numérique annulée :(

La nouvelle est tombée hier soir. Sur décision préfectorale, les équipements publics sont fermés et par conséquent, la médiathèque Émile Zola ne peut accueillir la journée d’étude Handicap et numérique en bibliothèque, organisée conjointement par la BPI, la commission Accessibib de l’ABF, le  Service du Livre et de la Lecture et les médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole.  130 personnes venues de toute la France s’étaient inscrites, les intervenants étaient prêts, les ateliers bouclés, les collègues de Montpellier prêts à nous accueillir. Les échanges promettaient d’être riches mais la météo et le principe de précaution en ont décidé autrement. 

Nous ne savons pas encore si cette journée pourra être reconduite ni sous quelle forme. Le nombre d’inscrits et les discussions que nous avons tout au long de l’année nous montrent que le nombre de bibliothèques qui s’engagent dans une démarche de politique inclusive augmente. Les lieux et les instances d’échanges sont donc essentiels. 

Ce blog et notre page Facebook sont des lieux de partage d’expériences alors lisez-nous, suivez-nous, partagez-nos infos !  

Les collègues de la médiathèque Émile Zola ont gentiment organisé une visite de l’espace Homère.

 

Les bibliothèques accompagnent les dys

A l’occasion de la journée nationale des « DYS »,  le 10/10, de nombreuses bibliothèques se mobilisent pour accompagner les dys et valoriser  leurs ressources pouvant intéresser ces publics : livres audio, facile à lire, ressources numériques, outils de lecture adaptés…
Comme chaque année, la Bibliothèque de Toulouse propose un « Forum des DYS : À l’heure du numérique, comment penser l’accompagnement des dyslexiques ? » le samedi 8 octobre à la Médiathèque José Cabanis. L’objectif est d’informer et de sensibiliser le grand public sur la réalité des troubles dyslexiques.  Tout au long de l’après-midi, le public pourra assister à plusieurs ateliers pour découvrir différents logiciels, applications sur tablette ou ordinateur, destinées aux dyslexiques. Une table ronde sur  la notion d’accompagnement lors des apprentissages aura également lieu à 17h. Quelques ressources à découvrir ici
En Bretagne, deux soirées d’information  autour de la dyslexie auront lieu d’une part, le 8 octobre à la Bibliothèque de Vitré, dans le cadre du programme  Lire dans tous les sens et en association avec leur ludothèque Lire et apprendre autrement ;d’autre part le 11 octobre,  à la Bibliothèque de Chavagne avec l’association Chemins de lecture et l’Aapedys 35 et une présentation des ressources pour la lecture accessibles aux dys
La Bibliothèque des Champs Libres à Rennes et Livre et lecture en Bretagne organisent une conférence le mercredi 9 novembre à 18h30 : La dyslexie  : un point, des interrogations ! et une journée d’étude  complète le jeudi 10 novembre autour de la thématique « Lecture et dyslexie » avec des interventions de chercheurs, un espace forum et des Dys-Dating : programme
L’accueil des publics dys est un enjeu important pour les bibliothèques aujourd’hui car les dispositions de la Loi Liberté de la création élargit les bénéficiaires et assouplit le fonctionnement de l’Exception au droit d’auteur en faveur du handicap et devrait permettre un accès facilité des publics « dys » aux ressources numériques adaptées.
Une lecture utile : les recommandations de l’IFLA pour les services de bibliothèques aux personnes dyslexiques disponibles sous forme de checklist en français ici
ou en version complète en anglais ici

Journée d’étude « Handicap et numérique en bibliothèques » le 13 octobre, profitez des derniers jours pour vous inscrire!

PROGRAMME
Jeudi 13 octobre 2016 – Médiathèque centrale Emile Zola, Montpellier

9h : Discours d’ouverture
9h30 : Introduction : Compétences et cultures numériques comme outils d’inclusion sociale,
Stéphanie Lucien-Brun, Conseil français des personnes handicapées pour les questions européennes (CFHE).

10h : Quels cadres pour une démarche ?
Le référentiel général d’accessibilité pour les administrations (RGAA) : contextes juridiques, démarches, chaîne de l’accessibilité numérique,
Antoine Cao, Direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat – DINSIC.
Le baromètre de l’accessibilité numérique en bibliothèque : présentation et retours d’expérience,
Vanessa van Atten, Service du Livre et de la Lecture (MCC/DGMIC)
Natalie Niang, Bibliothèque publique d’information (à confirmer)
Albane Lejeune, Médiathèques de la Baie, Saint-Brieuc.11h15 : Les outils numériques, plateformes et contenus.
Un panorama des outils numériques pour construire une offre de bibliothèque accessible
Valérie Serre-Rauzet, Réseau des médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole.
L’utilisation en bibliothèque municipale des plateformes de livres au format Daisy ; BNFA (bibliothèque numérique francophone adaptée) et EOLE,
Jean-Michel Ramos, Médiathèque José Cabanis, Toulouse.
La place du numérique dans une politique d’accessibilité, l’exemple de Montpellier Méditerranée Métropole : offres, actions, acteurs, partenariats, territoires et évaluation,
Sylvain Franceschi, Marion Lorius, Réseau des médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole.14h – 15h30 : Ateliers (sur inscription, un atelier par participant) :
Visite de l’espace Homère et atelier Tablettes pour personnes déficientes visuelles/avec autisme/troubles DYS/Handicapées mentales:
Marie Pasquier et Christophe Vigneron, Réseau des médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole (espace Homère – 30 places).
Mon portail, ma synthèse vocale et moi:
Hélène Kudzia, responsable du pôle Lire autrement de la Médiathèque Marguerite Duras, ville de Paris (auditorium musique – 40 places).
Retour d’expérience des Espaces publics numériques (EPN) du Lyonnais:
Carole Duguy (salle travail musique – 20 places).
Une application d’aide à la visite d’exposition en bibliothèque : l’exemple de l’application Bretécher,
Nathalie Daigne, chef du service Développement des publics, Bibliothèque publique d’information (salle d’initiation informatique – 30 places).
Benjamins Média, une offre de livres numériques développés de manière participative avec les publics,
Sophie Martel, Benjamins média (salle plénière – 45 places).15h30 – 16h15 : Restitution par les rapporteurs des ateliers en plénière,
Modération et synthèse : Françoise Fontaine-Martinelli,  ABF – commission Accessibib.
16h15-16h45 : retour sur la journée par le grand témoin : Jean-Christophe Parisot de Bayard,Préfet, en mission de service public chargé de la lutte contre l’exclusion.

Entrée libre sur inscription (obligatoire) : pro.bpi.fr/inscriptionJEaccessibilitenumerique/

Contact : frederic.sadaune@bpi.fr

Médiathèque centrale Emile Zola
218 Boulevard de l’aéroport international
34000 Montpellier

Accessibilité : salle plénière accessible de plain-pied, vélotypie et interprétation en LSF.

 

Retour d’expérience : Port’âge auprès du public déficient visuel à la médiathèque Marguerite Duras

objets symbolisant le portage : sac à dos, livres, livres audio, dvd

par Lou (Service civique mission Port’âge, médiathèque Marguerite Duras – Paris)

Le Port’âge est le service de portage de documents (livres, DVD, CD, livres audio, revues, etc.) à domicile des bibliothèques de la Ville de Paris. Gratuit, il est assuré par des volontaires du service civique auprès des personnes âgées ou handicapées.

En octobre 2015, j’ai commencé ce service civique de dix mois à la médiathèque Marguerite Duras (20e). Il s’agit, avec la médiathèque Marguerite Yourcenar (15e), de l’un des deux pôles « Lire Autrement » adaptés aux déficients visuels. Cela signifie une équipe formée à l’accueil de ce public, des collections spécifiques (documents en gros caractères, textes lus, format audio Daisy, DVD en audiodescription), un matériel informatique adapté, des animations et des services particuliers (prêt de lecteurs Daisy, ateliers multimédias, etc.).

Pendant quelques mois, nous avons été deux volontaires à assurer ce service auprès d’une quarantaine de bénéficiaires. Ce partage des tâches m’a laissé davantage de temps pour m’investir auprès des neuf malvoyants ou non-voyants bénéficiaires du Port’âge.

Tout d’abord, j’ai évidemment continué les visites à la Résidence Saint-Louis, un ensemble de studios réservés aux personnes souffrant de déficience visuelle et gérés par le Centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts. Je rendais visite à sept personnes toutes les trois semaines.

Si les documents les plus fréquemment prêtés aux personnes non-voyantes ou malvoyantes étaient les textes lus, les livres et revues au format audio Daisy et les DVD (en audiodescription ou non), il m’est également souvent arrivé d’effectuer pour eux des téléchargements sur les plateformes réservées aux bénéficiaires de l’exception Handicap que sont la BNFA (Bibliothèque numérique francophone accessible) et Eole, la bibliothèque numérique de l’association Valentin Haüy. Je mettais ensuite ces livres audio sur des supports numériques (clés USB ou cartes SD) que les bénéficiaires m’avaient fourni préalablement.

L’une de mes bénéficiaires, si elle était familière des textes lus, appréciait particulièrement la lecture en braille. La médiathèque de l’association Valentin Haüy envoie gratuitement par voie postale des livres en braille, mais les valisettes contenant les documents sont volumineuses et parfois lourdes, ce qui empêchait cette personne de faire directement appel à eux. Tout au long de l’année, j’ai donc fait venir des livres de l’association Valentin Haüy à la médiathèque Marguerite Duras pour lui porter ensuite.

Enfin, j’ai également apporté mon aide pour chaque séance de « L’oreille ne fait pas la sieste ». Cette animation est un rendez-vous mensuel autour des livres audio pendant lequel deux bibliothécaires présentent des coups de cœur ou des documents sur une thématique précise (les contes, les sélections du Prix France Culture-Lire dans le noir…). Mon aide consistait à préparer le matériel, proposer thé et gâteaux, aider les usagers à trouver des documents en rayon, enregistrer leurs choix. J’ai également eu l’occasion à quelques reprises de présenter moi-même des livres audio.

Compte rendu : journée Handicap et culture à Mourenx, le 23 juin 2016

Le 23 juin 2016 a eu lieu à Mourenx (64) une journée interprofessionnelle ouverte à tous les professionnels de la culture, autour de la thématique Handicap et structures culturelles : De l’accueil à la coconstruction, portée par Écla, avec le soutien de la région et de la DRAC, et accueillie par le Mi[x].

logoecla

Un compte rendu de la journée, avec les powerpoints d’interventions, est à retrouver ici.

Merci à Vanessa Van Atten pour le lien !

Atelier « handicap » lors des Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux

Par Luc Maumet

Lors des Rencontres Nationales des Bibliothécaires Musicaux, qui se sont déroulées les 14 et 15 mars 2016 à Clermont-Ferrand, un atelier a été consacré à l’accueil des publics handicapés, animé par Sylvette Peignon.

ACIM

L’enregistrement de cet atelier est en ligne sur le site de l’ACIM : « Mieux accueillir les publics handicapés »

On notera en particulier les riches échanges sur l’évaluation de l’efficacité des actions ainsi que sur les modalités de recueil de statistiques et leur impact sur la pérennité des projets.