L’OFFRE DE SERVICES HANDICAP AU SCD DE L’UNIVERSITÉ DE POITIERS

Etudiants travaillant en BU

A l’origine…

Le SCD de l’Université de Poitiers a initié fin 2014 un important projet de restructuration de la principale bibliothèque de son réseau : la BU Droit-lettres, sur le campus de Poitiers. La première phase de ce projet a conduit à la création – en lieu et place d’une salle de lecture auparavant dédiée au droit et sciences économiques – d’un espace de 900 m² adapté à la diversité des pratiques de travail des étudiant·e·s (notamment le travail collaboratif) et à la médiation numérique : la Ruche, ouverte au public en janvier 2016. Parallèlement à l’aménagement de cet espace, des travaux de mise en accessibilité de l’ensemble du bâtiment ont été réalisés et une réflexion s’est engagée sur l’enrichissement de l’offre de services aux usagers, en accordant une attention particulière à l’accueil et l’accompagnement des publics en situation de handicap.

Il est très rapidement apparu préférable d’élargir le périmètre de cette réflexion à l’ensemble du SCD. Ce travail a abouti à la constitution d’un réseau transversal dédié au handicap et à la mise en place d’une offre de services adaptés, sous le pilotage et la coordination du responsable des services aux publics.

Un réseau de référent·e·s handicap

La réflexion conduite sur l’offre de services à destination des publics en situation de handicap a débouché en premier lieu sur la constitution d’un réseau de référent·e·s handicap opérant à l’échelle du SCD. Cette organisation apparaissait particulièrement pertinente dans un contexte marqué par un fort éclatement géographique (12 BU réparties sur 5 sites géographiques principaux) et visait à doter les principales bibliothèques d’un ou plusieurs agents spécialement formés et sensibilisés aux problématiques d’accueil des usagers en situation de handicap. La création de ce réseau a bénéficié de la motivation de nombreux collègues – catégories B et C – désireux de s’investir sur ces questions permettant à l’appel à volontaires de se révéler fructueux. Un important dispositif de formation a été mis en place, en collaboration avec la responsable de la formation continue du SCD, permettant à l’équipe de référent·e·s handicap de développer leurs connaissances et leurs compétences sur ces nouvelles activités inscrites dans leurs fiches de postes. Les collègues ont ainsi pu suivre des actions de formation relatives à l’accueil handicap en bibliothèque mais ont également pu enrichir leurs connaissances sur des problématiques plus larges en lien avec le sujet, de l’initiation à la LSF à la place du handicap dans l’enseignement supérieur.

Nous avons choisi dès l’origine de nous appuyer sur les dispositifs et structures existants en matière d’accueil handicap au sein de l’Université. La collaboration avec le Pôle handicap de l’établissement semblait ainsi une évidence. Dans un premier temps, nous avons procédé à l’acquisition de matériels spécifiques à destination des usagers en situation de handicap, matériels sélectionnés avec le Pôle handicap pour compléter son offre. Nous avons ainsi pu acheter deux lecteurs audio Daisy, une machine à lire (dispositif permettant la numérisation et la restitution par synthèse vocale du contenu de documents écrits) et une plage Braille, ainsi qu’une boucle audio portative. Ces appareils ont bénéficié d’un financement spécifique via le projet PARE, projet IDEFI (initiative d’excellence en formations innovantes) de l’Université de Poitiers, au titre de l’amélioration de la réussite de tous les étudiants. Outre ces achats concertés, la coopération s’est poursuivie par des échanges réguliers entre les référent·e·s handicap du SCD et les chargé·e·s d’accompagnement du Pôle handicap. Ils ou elles participent ainsi aux réunions des référent·e·s handicap du SCD, diffusent l’information sur notre offre de service et aiguillent au besoin les étudiant·e·s dont ils assurent le suivi vers les services du SCD.

Un travail de communication et d’information a également été entrepris auprès des autres acteurs de l’accueil handicap à l’Université, notamment les enseignant·e·s référent·e·s dans les composantes pédagogiques ou l’association Handisup Centre-Ouest qui accompagne les étudiant·e·s en situation de handicap dans leur vie quotidienne. L’offre de services handicap du SCD a également été présentée devant différentes instances de l’établissement (notamment le Conseil documentaire) et le SCD est régulièrement associé aux travaux et actions menés par l’Université en matière d’inclusion des étudiant·e·s en situation de handicap.

L’accessibilité de l’offre documentaire et l’offre de services

La structuration de ce réseau visait à améliorer l’accessibilité de l’offre de services et de l’offre documentaire des bibliothèques du SCD de Poitiers.

Au niveau de l’offre de services, outre le prêt de matériels mentionné ci-dessus, le SCD a entrepris de valoriser certains services susceptibles de répondre aux problèmes d’accessibilité d’une partie des publics en situation de handicap. Par exemple, le service de renseignement en ligne Ubib.fr, qui permet d’obtenir une assistance bibliographique à distance, peut répondre à certains besoins pour les personnes empêchées de se déplacer à la bibliothèque, tout comme l’offre de ressources électroniques accessibles à distance. De même, le déploiement sur les postes informatiques publics des bibliothèques du logiciel de correction orthographique Antidote™, installé à la base pour permettre aux étudiant·e·s de rendre des travaux écrits sans fautes d’orthographe ou de grammaire, se révèle particulièrement utile aux usagers atteints de troubles dys.

Conformément aux préconisations du Guide de l’accompagnement de l’étudiant handicapé à l’université de la CPU (2012), nous avons entrepris également de renforcer l’accessibilité de l’offre documentaire du SCD. Dans un premier temps, une convention a été signée en janvier 2017 avec l’Association Valentin Haüy en vue de donner accès à la médiathèque EOLE à l’ensemble des usagers des BU de Poitiers éligibles au dispositif. Dans un deuxième temps, le SCD a déposé – avec le Pôle handicap – un dossier afin d’obtenir l’agrément pour bénéficier de l’exception handicap au droit d’auteur. Cette démarche a conduit – par arrêté ministériel du 5 octobre 2017 – à l’inscription de l’Université de Poitiers sur la liste des organismes bénéficiant de cette exception handicap et à l’octroi à l’établissement de l’agrément pour accéder aux fichiers numériques des œuvres auprès des éditeurs. Les services de l’Université de Poitiers peuvent à ce titre procéder à des adaptations d’œuvres sous droits sans autorisation préalable des ayants droits ni compensation financière. L’accès aux fichiers des éditeurs se fait via la plate-forme PLATON gérée par la Bibliothèque nationale de France (BNF).

Bilans et perspectives

Deux ans après la mise en place du réseau de référent·e·s handicap, il est possible de dresser un premier bilan sur les réussites et les difficultés rencontrées dans ce développement d’une offre de services plus inclusive et mieux adaptée aux étudiant·e·s en situation de handicap.

A l’échelle de l’Université, le développement de cette offre de services a contribué à renforcer le positionnement du SCD comme service pleinement acteur de la réussite de tous·tes les étudiant·e·s. Même si des efforts de communication sont encore nécessaires, ce travail étant par essence sans cesse à recommencer, le rôle et les actions du SCD en matière de services handicap sont connus et reconnus par les instances de l’Université et par les structures et services intervenant dans ce domaine. Les personnels du SCD sont ainsi régulièrement sollicités pour présenter leurs actions dans différentes rencontres et journées d’étude ou de sensibilisation sur la thématique de l’inclusion des publics en situation de handicap.

Ce souci de prendre en compte les besoins des étudiant·e·s en situation de handicap semble également de mieux en mieux reconnu par les usagers concernés eux-mêmes, qui ont pour un certain nombre bien identifié le rôle et l’accompagnement que pouvaient leur apporter les référent·e·s handicap dans les BU. Cette visibilité accrue se traduit depuis septembre 2018 par un nombre croissant de demandes d’adaptations d’ouvrages qui atteint aujourd’hui la vingtaine. Cette situation a mis en lumière les fragilités de notre organisation interne. Le circuit de traitement des adaptations a dû ainsi être déjà adapté et l’équipe de référent·e·s handicap découvre une activité chronophage mobilisant des compétences techniques pas toujours évidentes à maîtriser. Des efforts de rationalisation des procédures et des circuits ainsi que de formation sur une maîtrise optimale des outils et des règles d’adaptation sont à prévoir dans les prochaines semaines. Une clarification de notre engagement quant au niveau de service à rendre est aussi à réaliser, afin de pouvoir informer précisément les usagers de ce qu’ils peuvent attendre ou pas des équipes du SCD en matière d’adaptation, en fonction des moyens que nous pouvons mobiliser.

A l’échelle du SCD, l’organisation du réseau des référent·e·s handicap a permis de constituer une équipe investie et motivée sur une activité reconnue comme valorisante et particulièrement utile. Les référent·e·s ont sans aucun doute gagné en compétences et enrichi leurs connaissances d’une problématique qui dépasse le cadre des métiers de la documentation. Le choix d’un travail en transversalité sur une thématique commune a permis également de constituer une équipe disposant d’une forme de « culture commune » tout en permettant de renforcer les échanges entre personnels exerçant dans des bibliothèques parfois géographiquement éloignées. A l’inverse, et malgré le soutien de l’équipe de direction et des responsables de service, ce fonctionnement transversal peut provoquer quelques points de friction avec une organisation du travail en grande partie encore structurée de façon verticale. Des ajustements sont là encore à trouver pour mieux définir dans les fiches de poste la quotité de travail à consacrer aux missions spécifiques des référent·e·s handicap dans les différentes bibliothèques du réseau, aucun des référent·e·s n’étant dédié à plein temps sur ces activités.

Le développement d’une offre de services plus accessible et véritablement inclusive au SCD de Poitiers s’est effectué simultanément dans plusieurs directions afin de définir une organisation du travail à même de soutenir le déploiement d’une offre de services. La construction de ces fondations a rencontré les préoccupations de l’établissement et a pu ainsi s’inscrire pleinement dans la mise en place par l’Université de sa politique d’accueil et d’accompagnement vers la réussite des étudiant·e·s en situation de handicap. Une dynamique s’est enclenchée à l’échelle du SCD, dynamique qu’il convient maintenant d’entretenir en améliorant encore la structuration du réseau et en étant capable de dimensionner convenablement notre offre au regard des demandes des usagers et des moyens humains et matériels que le SCD est en capacité de mobiliser. La montée en puissance de l’activité d’adaptation de documents sous droits figure à cet égard un défi réel riche de risques comme de promesses.

Frédéric Duton
SCD Poitiers
Responsable BU Sciences Techniques et Sport
Chargé de la communication, de la formation des usagers et des services aux publics

Contact : frederic.duton@univ-poitiers.fr

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s