Mois: juin 2018

Ciné-ma différence : le cinéma c’est pour tout le monde !

Phographie prise avant une séance de Ciné-ma différenceLa médiathèque André Labarrère est la première bibliothèque de France à intégrer le réseau Ciné-ma différence  qui milite pour et organise des projections adaptées à de multiples publics, inclusives puisque l’objectif est de faire cohabiter dans une même séance des publics concernés par le handicap et d’autres qui ne le sont pas.

Pourquoi ?

Regardez la vidéo : https://youtu.be/DdKqOfy3w0U

Il s’agit donc :

  • d’ouvrir les portes des cinémas aux personnes en situation de handicap, comme à tout le monde, en même temps que tout le monde (pas de séance « réservée »)
  • de permettre à des familles de sortir ensemble, même si l’un d’entre eux est handicapé,
  • de changer le regard du « grand public » sur le handicap

Pour qui ?

Ces projections sont ouvertes à TOUS, avec ou sans handicap. Elles sont particulièrement adaptées aux personnes, enfants et adultes, autistes, polyhandicapés, avec un handicap mental, ou des troubles psychiques, présentant des troubles du comportement.

En quoi les séances sont-elles adaptées ?

Lien vers le film d’avant séance : http://www.cinemadifference.com/Film-avant-seance-POP-UP.html

  • Présence de bénévoles et d’agents accueillants et disponibles avant, pendant et après la séance. Ils sont nombreux (8 en moyenne, 2 agents et 6 bénévoles) et très visibles avec leurs gilets jaunes
  • Information de l’ensemble du public et en particulier du public non concerné par le handicap, selon différentes modalités (directement et individuellement par les bénévoles/ agents présents, flyers, discours collectif, film d’avant séance)
  • Extinction progressive de la lumière
  • Niveau sonore abaissé
  • Projection sous-titrée en français, éventuellement pour sourds et malentendants

Où ?

Dans l’auditorium de la médiathèque André Labarrère, Place Marguerite Laborde à Pau. La médiathèque est labellisée Tourisme et Handicap pour les 4 handicaps. L’auditorium fait 120 places dont 10 PMR.

Quand ?

6 séances par an le samedi, à 15h.

Prochaines séances :

  • 07 juillet 2018 : Vaïana, la légende du bout du monde
  • 22 septembre 2018
  • 1er décembre 2018

Comment ?

C’est gratuit ! (comme tous les services du réseau des médiathèques de la Communauté d’agglomération Pau-Béarn-Pyrénées depuis 2009),  dans la limite des places disponibles. La réservation est recommandée pour les groupes et les personnes en fauteuil.

Quoi ?

Les films projetés sont toujours des films grand public, familiaux, choisis parmi le large fonds de DVD du réseau des médiathèques. Ce sont en général des films récents, mais aussi, pourquoi pas, des films plus classiques que l’on a plaisir à redécouvrir sur grand écran. Ont déjà été proposés : Vice Versa, Le petit Nicolas, Belle et Sébastien, Belle et Sébastien : l’aventure continue, Le Pôle Express, Un monstre à Paris, E.T l’extra-terrestre, L’ascension.

Qui s’en occupe à Pau ?

La coordination est assurée par Sylvia Gonzalez, chargée de mission handicap de la ville de Pau et Anne-Laure Garrigues, bibliothécaire à la médiathèque André Labarrère. Les bénévoles présents aux séances sont issus de 3 associations (+ 1 étudiant) :

Ces associations assurent aussi un relais efficace pour toucher le public handicapé.

Et comment ça se passe, après 7 séances ?

Très bien !

  • Depuis 1 an, aucun incident à déclarer, des séances très calmes
  • Des gens heureux à la sortie ! (et qui nous le disent)
  • Une reconnaissance de la part des personnes concernées par le handicap, qui osent enfin venir. Certains sont venus pour la première fois « au cinéma » grâce à ce dispositif.
  • Très bon accueil de la part des personnes non concernées par le handicap, séduites par le principe, qui réalisent la difficultés des autres et sont rassurées par la présence des bénévoles (qui les dispensent d’intervenir en cas d’éventuel problème)
  • Des bénéficiaires imprévus : familles avec nourrisson ou enfants en bas âge
  • Et du coup des agents et des bénévoles fiers et prêts à recommencer

Quelques chiffres :

En 2017, sur 5 séances, le nombre moyen de spectateurs était de 50 dont 27 concernés par le handicap. En 2018, sur 3 séances, ce nombre est passé à 75 dont 55 concernés par le handicap.

Envie d’en savoir plus, contactez Anne-Laure GARRIGUES

Curieux et curieuse de découvrir d’autres initiatives ? Consultez la Carte des initiatives pour l’inclusion et l’accessibilité universelle en bibliothèque

Publicités

Une carte des initiatives pour l’inclusion et l’accessibilité universelle en bibliothèque

La commission Accessibib est heureuse de vous présenter la « Carte des initiatives pour l’inclusion et l’accessibilité universelle en bibliothèque« . Piochez des idées, contactez les professionnels qui s’investissent et partagez vos réalisations ! Vous voulez apparaître sur la carte ? Contactez-nous !


 

 

Handicap et bibliothèque universitaire : quelle accessibilité pour quel public ?

Le mémoire de Belinda Missiroli, rédigé dans le cadre de sa formation de conservatrice des bibliothèques « Handicap et bibliothèque universitaire : quelle accessibilité pour quel public ? » est en ligne sur le site de l’Enssib. Elle dresse un état des lieux de la prise en compte des publics en situation de handicap en bibliothèque universitaire. C’est une première car ce travail n’avait jamais été réalisé. Il existe en bibliothèques universitaires un grand nombre d’initiatives mais elles sont rarement reliées à un véritable projet d’établissement inclusif et bénéficient encore plus rarement de moyens (humains ou financiers) dédiés.

A lire sans modération, pour savoir ce qui se fait et pour découvrir ce qui devrait se faire !