Auteur : Marianne Coatanhay

L’accueil des publics dyslexiques à la Bibliothèque des Champs Libres en 5 étapes ou plus !

Par Lucie Beauchamps

Le service accessibilité se préoccupe depuis plusieurs années des problématiques autour de l’accueil des publics « dys » et particulièrement dyslexiques à la Bibliothèque des Champs Libres.

Une première étape a été de proposer des logiciels d’aide à la production d’écrits aux particuliers et aux professionnels avec des démonstrations et une mise à disposition à la demande de Dragon (logiciel de reconnaissance vocale), Sprint (logiciel d’aide à la lecture et à l’écriture), ainsi qu’Antidote (correcteur orthographique et grammaticale).

En même temps, un rayon « Lire en grand » a vu le jour à l’espace jeunesse de la Bibliothèque regroupant les collections adaptées tels que Les mot à l’endroit d’abord aux Éditions Danger public puis repris par La Martinière, et Délie mes mots chez Auzou.

Mais le maigre rayon, étoffé avec quelques titres en grands caractères pour les jeunes et quelques autres repérés dans l’édition classique, a révélé une grande frustration pour les publics à la recherche de livres adaptés aux difficultés de lecture des enfants.

 

La deuxième étape a été de créer en partenariat avec Livre et Lecture en Bretagne un groupe de travail « Lecture et dyslexie » réunissant des professionnels du livre et des spécialistes de la question de la dyslexie avec comme intention initiale « d’aboutir à la production d’outils et de dispositifs à partir des travaux réalisés … » (à titre d’exemple : grille d’analyse, bibliographies, blog, malle autour de la dyslexie, journée professionnelle…) (note d’intention en PJ).

Une des retombées concrètes de ce groupe de travail a été la création d’un sous-groupe qui a travaillé sur un projet de test auprès d’adolescents dys au collège de Saint-Jacques-de-la Lande, avec la participation d’un enseignant de ce collège, très motivé par ce projet, la participation de deux documentalistes et l’implication de deux bibliothécaires de la médiathèque de Saint-Jacques-de-la-Lande.

D’octobre 2014 à mai 2015, à raison d’un rendez-vous mensuel, une vingtaine de documents (support papier, audio et numérique) sélectionnés suivant des critères d’accessibilité ont été proposés à une dizaine d’élèves repérés dys et volontaires de la 6ème à la 4ème.

Une restitution sous forme de vidéo a été présentée aux familles en fin d’année.

Les jeunes y expriment assez librement leur rapport à l’écrit : entre l’envie de jeter les livres à la poubelle ou la découverte de la lecture, y compris numérique, le point fort de cette expérimentation a été de décomplexer leur rapport souvent très compliqué à l’écrit et de leur permettre de prendre conscience des types de documents qui leur conviennent.

 

La troisième étape : l’organisation d’une conférence et d’une journée professionnelle ouvertes à tous en novembre 2016.

Toujours dans la dynamique du groupe de travail, l’objectif de la journée professionnelle, co-organisée avec Livre et Lecture en Bretagne, a été de donner une information sur les problématiques autour de la dyslexie (définition, législation sur le handicap, les évolutions technologiques…) mais aussi des retours d’expérience avec notamment du test fait à Saint-Jacques-de-la-Lande et la présence d’un groupe d’élèves en salle de conférence.

Une conférence organisée en partenariat avec l’Apedys35 a précédé cette journée :
« La dyslexie, un point des interrogations » avec le témoignage de 3 professionnels sur la dyslexie.

 

Étape quatre : à la suite à ces journées de novembre, une demande a été faite à la Bibliothèque d’organiser un rendez-vous pour les adultes dys afin de partager leurs difficultés et leurs pratiques dans la vie quotidienne. C’est ainsi que des rendez-vous ouverts à tous ont été proposés à la Bibliothèque : Nous vous dys (dans un format d’atelier 4C). Deux porteurs de projets, eux-mêmes dyslexiques, animent ces rencontres sans l’intervention de bibliothécaires ; la communication est faite par la Bibliothèque et fortement relayée par l’Apedys35. Avec une fréquentation moyenne de 12 personnes, on peut dire que c’est un succès : accueillir un public en difficulté de lecture au sein de la Bibliothèque.

 

La cinquième étape n’est pas encore aboutie : la création d’une bibliobox pour les ados dyslexiques.

Avec l’évolution de l’exception handicap, l’accès aux livres audio daisy est maintenant étendu aux dyslexiques. Faisant le constat que le support CD est obsolète pour les ados, l’idée est de leur proposer le téléchargement de livres audio, alternative possible à leur difficulté de lecture.

Cependant, des difficultés techniques restent encore à surmonter. Le défi étant de rendre ce service à la fois attractif et simple d’accès !

 

Des projets ?

  • Toujours en partenariat avec Livre et Lecture en Bretagne, l’idée est de proposer une bibliographie partagée de livres et autres supports repérés dans l’édition adaptée ou pas, répondant à des critères de contenus et de mise en page afin d’élargir les propositions de lecture aux jeunes dys.
  • Une réunion d’information sur la dyslexie auprès des collègues des Bibliothèques de Rennes avec la présence de l’Arbradys et d’un adulte dys/témoin

 

À signaler :

Mémoire d’études de Philippe Colomb : Quel accueil pour les personnes dyslexiques dans les bibliothèques françaises ? – janvier 2017

Les recommandations de l’IFLA : Dyslexie ? Bienvenue à la bibliothèque !

Dyslexie bienvenue.jpg

Publicités

Des livres à l’oreille…

Par Marianne Coatanhay

SONY DSC

Voici donc le 2ème billet consacré aux actions de médiation du livre audio en bibliothèque.

Le lancement de ce rendez-vous régulier à la Bibliothèque des Champs Libres de Rennes a répondu à plusieurs objectifs :

  • Notre souhait de valoriser l’ensemble des livres audio présents à la bibliothèque (plus de 3000 titres, auxquels s’ajoutent environ 700 CD au format Daisy). Physiquement, les livres audio de fiction sont regroupés, pour les adultes, sur le Pôle Langues et littératures au 4ème étage de la bibliothèque, et ils sont très empruntés par des publics divers : déficients visuels, personnes âgées ayant du mal à lire les livres imprimés, usagers passant beaucoup de temps dans les transports ou ayant des métiers manuels… Par contre les documentaires, classés sur les différents pôles en fonction de leur sujet, sont beaucoup plus difficiles à repérer, tant physiquement que dans notre catalogue.
  • Nous voulions aussi répondre à la demande de nos lecteurs déficients visuels d’avoir un rendez-vous régulier, pour partager autour de nos lectures et de nos coups de cœur respectifs.

Notre rencontre « Des livres à l’oreille » est donc née en octobre 2013. Lors de ce premier rendez-vous, étaient proposés les titres de la rentrée littéraire disponibles en format Daisy ; l’occasion de discuter des préférences des uns et des autres concernant les voix (différentes voix de synthèse et voix humaines) et de recueillir les propositions et souhaits concernant ce nouveau rendez-vous.

Le 2ème, en février 2014, était consacré aux documentaires. Des livres audio sur des sujets très divers ont été présentés et écoutés, et un accent particulier a été mis sur les méthodes de langues 100% audio, accessibles aux non-voyants.

En juin dernier, il était question de la Bretagne : romans, contes, classiques de la littérature bretonne, documentaires, romans policiers… présentés par notre collègue bibliothécaire du fonds régional ; pour finir, nous avons dégusté ensemble le gâteau de la fameuse empoisonneuse bretonne Hélène Jégado ! Tout le monde a survécu…

Le RV en pratique :

  • 1 fois par trimestre
  • Le jeudi après-midi, à partir de 17h
  • Une rencontre d’1h30
  • Un moment convivial, autour d’un goûter, dans une salle réservée aux médiations
  • 10 à 15 participants en moyenne, déficients visuels et accompagnants
  • Animation par le service accessibilité, et des collègues de la bibliothèque, associés selon les thématiques abordées
  • 15 à 20 titres présentés en moyenne (livres audio et CD Daisy) ; 5 ou 6 extraits sont écoutés sur un lecteur Daisy (Victor Reader Stratus M)
  • La plupart des titres présentés sont empruntés à l’issue du RV. Nous proposons aussi, pour compléter, le téléchargement de livres cités, à partir de la BNFA ou d’Eole, pour nos lecteurs qui le souhaitent.
  • Une bibliographie est proposée après la rencontre.

Prochaine rencontre autour des polars et de la science-fiction, à la demande de plusieurs participants !