L’accueil des publics dyslexiques à la Bibliothèque des Champs Libres en 5 étapes ou plus !

Par Lucie Beauchamps

Le service accessibilité se préoccupe depuis plusieurs années des problématiques autour de l’accueil des publics « dys » et particulièrement dyslexiques à la Bibliothèque des Champs Libres.

Une première étape a été de proposer des logiciels d’aide à la production d’écrits aux particuliers et aux professionnels avec des démonstrations et une mise à disposition à la demande de Dragon (logiciel de reconnaissance vocale), Sprint (logiciel d’aide à la lecture et à l’écriture), ainsi qu’Antidote (correcteur orthographique et grammaticale).

En même temps, un rayon « Lire en grand » a vu le jour à l’espace jeunesse de la Bibliothèque regroupant les collections adaptées tels que Les mot à l’endroit d’abord aux Éditions Danger public puis repris par La Martinière, et Délie mes mots chez Auzou.

Mais le maigre rayon, étoffé avec quelques titres en grands caractères pour les jeunes et quelques autres repérés dans l’édition classique, a révélé une grande frustration pour les publics à la recherche de livres adaptés aux difficultés de lecture des enfants.

 

La deuxième étape a été de créer en partenariat avec Livre et Lecture en Bretagne un groupe de travail « Lecture et dyslexie » réunissant des professionnels du livre et des spécialistes de la question de la dyslexie avec comme intention initiale « d’aboutir à la production d’outils et de dispositifs à partir des travaux réalisés … » (à titre d’exemple : grille d’analyse, bibliographies, blog, malle autour de la dyslexie, journée professionnelle…) (note d’intention en PJ).

Une des retombées concrètes de ce groupe de travail a été la création d’un sous-groupe qui a travaillé sur un projet de test auprès d’adolescents dys au collège de Saint-Jacques-de-la Lande, avec la participation d’un enseignant de ce collège, très motivé par ce projet, la participation de deux documentalistes et l’implication de deux bibliothécaires de la médiathèque de Saint-Jacques-de-la-Lande.

D’octobre 2014 à mai 2015, à raison d’un rendez-vous mensuel, une vingtaine de documents (support papier, audio et numérique) sélectionnés suivant des critères d’accessibilité ont été proposés à une dizaine d’élèves repérés dys et volontaires de la 6ème à la 4ème.

Une restitution sous forme de vidéo a été présentée aux familles en fin d’année.

Les jeunes y expriment assez librement leur rapport à l’écrit : entre l’envie de jeter les livres à la poubelle ou la découverte de la lecture, y compris numérique, le point fort de cette expérimentation a été de décomplexer leur rapport souvent très compliqué à l’écrit et de leur permettre de prendre conscience des types de documents qui leur conviennent.

 

La troisième étape : l’organisation d’une conférence et d’une journée professionnelle ouvertes à tous en novembre 2016.

Toujours dans la dynamique du groupe de travail, l’objectif de la journée professionnelle, co-organisée avec Livre et Lecture en Bretagne, a été de donner une information sur les problématiques autour de la dyslexie (définition, législation sur le handicap, les évolutions technologiques…) mais aussi des retours d’expérience avec notamment du test fait à Saint-Jacques-de-la-Lande et la présence d’un groupe d’élèves en salle de conférence.

Une conférence organisée en partenariat avec l’Apedys35 a précédé cette journée :
« La dyslexie, un point des interrogations » avec le témoignage de 3 professionnels sur la dyslexie.

 

Étape quatre : à la suite à ces journées de novembre, une demande a été faite à la Bibliothèque d’organiser un rendez-vous pour les adultes dys afin de partager leurs difficultés et leurs pratiques dans la vie quotidienne. C’est ainsi que des rendez-vous ouverts à tous ont été proposés à la Bibliothèque : Nous vous dys (dans un format d’atelier 4C). Deux porteurs de projets, eux-mêmes dyslexiques, animent ces rencontres sans l’intervention de bibliothécaires ; la communication est faite par la Bibliothèque et fortement relayée par l’Apedys35. Avec une fréquentation moyenne de 12 personnes, on peut dire que c’est un succès : accueillir un public en difficulté de lecture au sein de la Bibliothèque.

 

La cinquième étape n’est pas encore aboutie : la création d’une bibliobox pour les ados dyslexiques.

Avec l’évolution de l’exception handicap, l’accès aux livres audio daisy est maintenant étendu aux dyslexiques. Faisant le constat que le support CD est obsolète pour les ados, l’idée est de leur proposer le téléchargement de livres audio, alternative possible à leur difficulté de lecture.

Cependant, des difficultés techniques restent encore à surmonter. Le défi étant de rendre ce service à la fois attractif et simple d’accès !

 

Des projets ?

  • Toujours en partenariat avec Livre et Lecture en Bretagne, l’idée est de proposer une bibliographie partagée de livres et autres supports repérés dans l’édition adaptée ou pas, répondant à des critères de contenus et de mise en page afin d’élargir les propositions de lecture aux jeunes dys.
  • Une réunion d’information sur la dyslexie auprès des collègues des Bibliothèques de Rennes avec la présence de l’Arbradys et d’un adulte dys/témoin

 

À signaler :

Mémoire d’études de Philippe Colomb : Quel accueil pour les personnes dyslexiques dans les bibliothèques françaises ? – janvier 2017

Les recommandations de l’IFLA : Dyslexie ? Bienvenue à la bibliothèque !

Dyslexie bienvenue.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s